Lorraine Simard, coordonnatrice générale de la Table de concertation en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale

LIAISON : IFDD / dossier minier Afrique de l'Ouest

Dans un esprit de mobilisation pour un développement minier durable, Lorraine Simard, présidente-fondatrice de CBleue inc., a l'honneur de poursuivre pour une deuxième édition la coordination générale de l'Atelier Francophone de concertation régionale sur la responsabilité sociétale (RSE) dans les industries extractives en Afrique de l'Ouest et une première édition en Afrique centrale pour l'Institut de la Francophonie pour le développement durable. 

Les nouvelles rencontres de travail auront lieu en octobre et novembre 2016 à Libreville au Gabon et ensuite, à Dakar au Sénégal en marge du Salon des mines. L'objectif vise à élaborer avec les participants des recommandations pour un développement minier durable et une proposition consensuelle pour une " Résolution relative à l'Adoption du principe de dialogue multipartite dans le secteur extractif, associant les jeunes et les femmes, comme moyen d'assurer un développement économique durable bâti autour de la Responsabilité Sociétale de tous les acteurs." Celle-ci devrait être transmise pour approbation des Chefs d'États ayant en partage la langue française au Sommet de la Francophonie à Madagascar.

Les résultats de la première édition de l'Atelier 2014 sont livrés dans le magazine LIAISON (LEF) publié par l'Institut de la Francophonie pour le développement durable. 

Cette publication est un projet de Mme Fatima Dia, ex-directrice de l'IFDD appuyé par Touano Kiri, directeur et spécialiste de programme sur les stratégies nationales et cadres institutionnels du développement durable de l'IFDD et en collaboration avec des collègues engagés pour le développement minier durable dont Moussa Sylla de GÉOMIN Sénégal (co-rédacteur en chef), Philippe Barry de RSE Senegal, Rokhaya Samba Diene du Ministère de l'Industrie et des Mines du Sénégal, Aicha Diagne Diene du Ministère de l'environnement et développement durable du Sénégal et bien d'autres experts.

La concertation du premier Atelier en 2014 a permis de cerner les enjeux et évaluer les solutions possibles sur les thèmes suivants:

- le besoin de concertation, le niveau de dialogue et de collaboration

- Le développement durable du secteur minier

- La gestion environnementale et sociale des zones extractives

- Le développement des capacités des PME locales

- Le développement communautaire

- La place des femmes et des jeunes dans ce secteur d'activités

 

Les résultats des ateliers ont permis de :

- Mettre en place des mécanismes de dialogue entre les parties prenantes 

- Faciliter le partage des expériences et de l'expertise dans un esprit d'innovation

- Responsabiliser les parties prenantes participantes en fonction des intérêts communs

- Faciliter le développement des influences entre les parties prenantes